A la lumière

Maurice Jaubert l’homme du Beau Temps, livre de Maryline Desbiolles de la rentrée littéraire et Paul Nizan parce qu’on a trop longtemps oublié ses œuvres, lui qui a écrit : « « J’avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie »

L’idée Livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *