A love suprême

« A love suprême » c’est à la fois un des plus grand chef d’œuvre du jazz-man John Coltrain et le titre d’une pièce qui lui est consacré sur des textes du Congolais Emmanuel Dongala.
Rencontre ordinaire à la fin du spectacle avec le comédien Adama Adépoju dit Taxi conteur, le saxophoniste Sébastien Jarrousse, le publique, et dans le publique, un certain Manu Dibango.

Rencontres ordinaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *