De retour des funérailles de Lemmy

Nous dédicaçons cette 47e émission à Lemmy de Motorhead, mais aussi à David Bowie de David Bowie, ça fait un peu franchise de coiffure, à Momo et son pif généreux en degrés, à la grève du 26 janvier mes camarades, à mes 7 ans passés dans la fonction publique sans la moindre augmentation de salaire, à la résistance, à l’invité mystère du mois prochain, à Roger qui semble apprécier mes chroniques sur Sexygénaire zé Compagnie, à mon Touffman qui a toujours d’énormes vannes, quel talent !, aux gens que j’aime, au guitariste des Eagles tombé lui aussi, aux marbriers villefranchois qui croulent sous les commandes, aux corbeaux, à the Big Pink, à ces cons qui disent « un jour de grève ça ne sert à rien » et quand tu leur demandes ce qu’ils proposent ils répondent « 3 semaines de grève » alors qu’ils n’ont jamais été en grève, je vous rappelle chers camarades que toutes les grèves ont commencé par une journée, au syndicalisme, battons-nous pour lui, une avancée de 1968, ce n’est pas si vieux, à tous ces cons qui disent qu’il faut alléger le droit du travail et à tous ces blaireaux de salariés qui sont d’accord, à la ministre de paille du travail qui ne sait pas combien de fois on peut renouveler un CDD… je me suis lâché Didier… et vive l’athéisme bordel de dieu !!!!
Je trouve tes piques un peu pusillanimes mon cher Antho, moi je leur cague dessus à tous ces cons de salariés qui en plus de se faire sodomiser veulent fournir la vaseline qui va avec. Sinon je dédicace évidement cette émission à Lemmy, à David Brownies celui d’avant 77, à Videla Airline, au couscous, à Battle Brothers qui anéantit mes heures de sommeil, à Novès qui n’a pas sélectionné Bastareau preuve de sa connaissance du rugby, à Flash le gros chien de mon voisin qui est le plus sympa des chiens après ma Loupiotte bien sûr, à ma petit maison au milieu d’un village médiéval, à la petite portugaise qui m’y attend et qui assise sur une bite attend le retour de son marrant de mari, à l’effraie qui vient gueuler la nuit sur le faîtage de mon toit, à mon parrain, à la pompe à l’huile, une véritable tuerie, de ma si gentille boulangère, aux pommes de terre rôties au cidre,  au rosé de Maurice, aux gendarmes qui m’ont contrôlé après l’enregistrement de l’émission, à l’alcootest qui est resté négatif, voilà, ça ira bien pour cette fois-ci.

Arrête la Danse des Ours

  • Animé par : Didier et Anthony
  • Diffusion : Le dernier mercredi du mois de 22h à 23h - Rediffusion : Le dimanche qui suit de 23h à minuit

Il y a 4 commentaires

  1. jean-pierre :

    je lève mon verre , de whiskey , le rosé me donne des gaz , en l’honneur de cette excellente émission . Longue vie à ALDDO !

  2. Roger :

    Vraiment des textes et un ton qu’on aimerait entendre sur beaucoup d’ondes mais Didier, vous êtes d’une vulgarité…

  3. Didier :

    Rhôô…ben si vous me trouvez vulgaire, il ne me reste plus qu’une chose à faire, vous enculer mon cher Roger, et ainsi la prochaine émission vous viendrez l’écouter avec encore plus de plaisir ;)… Et vous y reviendrez… Et encore… Et encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *