Didier Sex Klub

Nous dédicaçons cette 27e émission à comme l’a souligné ce personnage qui pourrait sortir tout droit d’un San Antonio, je veux bien dire Dodo la Saumure, à ces diables de rockeurs qui ont quand même réussi à écrire sur le sexe et pas que sur la drogue, à Gogol Ier, à ma Loupiotte qui m’a manqué ce mois-ci, à l’Eurovision que nous ne regardons pas mais que nous moquons, à Pete Segger que j’écoute en écrivant (« The Buffalo Skinners »), à mon psoas, aux grands auteurs de cette émission sans lesquels nous ne serions rien, à ce diable de Jean-Pierre qui revient, revient toujours dans cette émission, un peu comme le Fionfion mais pas pour les mêmes raisons car Jean-Pierre lui, il nous manque, le FN lui nous donne du grain à moudre, à ce studio qui n’a jamais été aussi propre sur lui mais de grâce, rendez le cendar pour mon comparse, au prochain album de Dylan qui est en préparation, à Bessie Smith dont la légende veut qu’elle serait décédée suite à son transport dans un hôpital réservé aux blancs qui aurait refusé de la soignée, à l’Europe (là c’est la transition, la perche tendue pour Didier, on vous l’a dit, cette émission est très travaillée)… A Epica, à la chanson lo bouiè, à Jacqui Ten (encore merci), aux Martins Circus et à Danièle Gilbert qui me les a faits découvrir, à Bigmalion, à tous ceux qui ont eu un vote républicain aux européennes, à Jean -Pierre sans qui le DSK aveyronnais n’aurait pas vu le jour, au mod 1429 enhanced sur Mount & Blade Warband et à son auteur Fantasywarrior, à Grrrrgrrrr le méchant chien (ben oui ils ne sont pas tous comme Loupiotte) et à Cuicui le gentil canari, à la biaire qui nous enterrera tous, aux castagnettes, à la Castafiore, au casse toi pauv’con, à la franchise et à la probité de M. Coppé, à la finesse politique de M. Douillet, à la grande classe de Mme Morano… Voilà, je n’ai plus qu’une chose à vous dire : « Salut et fraternité ! »

Arrête la Danse des Ours

  • Animé par : Didier et Anthony
  • Diffusion : Le dernier mercredi du mois de 22h à 23h - Rediffusion : Le dimanche qui suit de 23h à minuit

Il y a un commentaire

  1. jean-pierre :

    Merci de penser à moi , joyeux compagnons . S’il s’agit bien de flonflons j’apprécie , mais s’il s’agit de fion fion ,vous connaissant , fin juin je me collerai dos au mur .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *