Jardin de Cocagne 2

2ème partie du reportage mené au sein de l’association Jardin de Cocagne. Les Jardins de Cocagne sont de véritables exploitations maraîchères biologiques, à vocation d’insertion sociale et professionnelle. Ils ont généralement le statut d’associations loi 1901 sans but lucratif et existent principalement sous forme d’Ateliers et Chantiers d’Insertion (ACI).

Cette semaine, « les Hauts Parleurs » sont partenaires de la BIENNALE DE CERAMIQUE qui aura lieu à Villefranche les 17 et 18 Septembre ! Si vous voulez vous impliquez dans ce rendez-vous, n’hésitez pas à nous contacter et vous pourrez rejoindre l’équipe bénévole de la biennale.

Jeudi 15 Septembre, 19h APERO-CONCERT avec LE DUO COGAN, un univers musical chaloupé et métissé au teinte jazzy ! Après le vernissage de la Biennale sous la Halle. Ouvert à tous et Prix libre !

Samedi 17 Septembre SPECTACLE avec « MU ARAE » proposé par les Espaces Culturels Villefranchois au théâtre municipal à 21h, céramique, danse et jonglage pour une bulle de poésie ! Pensez à réserver auprès des Espaces Culturels Villefranchois !
http://cieendogene.wixsite.com/endogene/page3

Samedi 17 et Dimanche 18 de 10h à 19h : une sélection de films documentaires (courts métrages) sera projetée en continue dans la salle du fond et vous serez accueillis le Samedi midi pour manger des galettes bretonnes et le Dimanche à partir de 11h pour un brunch délicieux !
Et l’expo du mois jusqu’au 25 Septembre à voir au « Hauts Parleurs » avec les photos de Jérémie Logeay sur des ateliers de potiers
http://www.jeremielogeay.fr

sur le tour
Et une petite pensée de José Saramago écrivain portugais (1922-2010)
« Je crois que pour l’écrivain, l’ordinateur, c’est l’outil idéal. […] au fond, c’est comme le travail du potier. Qu’est-ce qu’il fait ? Il prend un morceau de terre, de glaise, d’argile, et le pose comme ça. Et après, il commence à travailler sur cette masse. Je crois que les choses se passent avec l’ordinateur d’une façon très semblable, c’est tout. On a une idée, cette idée se présente sous une forme. Si on reste là, dans sa tête à corriger comme il fallait le faire avant avec l’écriture, ou avec même la machine à écrire, voilà ; et si on met l’idée telle qu’elle se présente et après… et après, on travaille sur la terre, sur la glaise. On quitte, on ajoute […] on élimine. […] La possibilité que l’ordinateur nous donne de nous corriger, c’est ça, c’est le travail du potier »

Les hauts parleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *