Jethro Tull – Heavy Horses

Venu du blues et après un détour par le rock progressif et l’opéra, le flûtiste barbu et unijambiste Ian Handerson accompagné des autres membres du groupe décident de se retirer à la campagne le temps de deux disques pastoraux plutôt réussis où le folk prévaut sur les autres styles que le groupe abordait généralement. A la fois plus frais et plus raffiné que le précédent « Song from the wood », ce concept album consacré pour les deux tiers à des histoires d’animaux n’est certes pas parfait mais il contient son lot de texte attachants et de belles mélodies gorgées de flûte sur fond de guitares acoustiques qu’on ne retrouvera plus dans les disques ultérieurs. Quant au superbe chant qui donne son nom à l’album, dédié à la gloire des percherons et autres chevaux de labour en voie de disparition, c’est tout simplement le meilleur titre jamais enregistré par Jethro Tull en 35 ans de carrière. Découvrez donc cet album vinyle de 78 intitulé « Heavy Horses ».

Du velours dans les oreilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *