La santé

La situation de la santé dans le Villefranchois inquiète : Que ce soit les généralistes ou les dentistes, le remplacement des médecins qui partent à la retraite n’est pas assuré. Beaucoup de médecins n’envisagent pas de s’installer chez nous, alors que l’Aveyron est un des départements favorisé de Midi-Pyrénées. Tout dépend de l’attractivité de la zone, des efforts des politiques et des médecins. Les fausses solutions : priver de liberté d’installation les jeunes médecins ou faire venir des médecins de l’étranger ont échoué partout. Il faut aller les chercher à Toulouse avec de réels avantages… Tout ne passe pas par la médecine d’hier : il faut chercher d’autres solutions !
Education préventive, solidarité de proximité face au vieillissement, médecines parallèles. Tout ne passe pas par le curatif et les médicaments ! On consomme en France 48 boites par personnes et par an ! Il faut changer de culture thérapeutique. Il faut axer sur le sport, la marche à pied, une bonne hygiène de vie…Nos personnes âgées ont besoin d’accompagnement par des aidants familiaux, des voisins, des associations caritatives. Les situations ont évolué : les enfants sont partis loin ou ne peuvent pas payer des maisons de retraite au coût prohibitif. Rester dans sa maison est encore la meilleure solution en se faisant aider. Pour ceux qui ne peuvent pas supporter la solitude, l’habitat collectif partagé non médicalisé se développe mais cela se prépare. On est dans une société de méfiance envers la médecine officielle qui est pourtant d’un très haut niveau. Certains se tournent vers les médecines parallèles : acupuncture, rebouteux, guérisseurs-magnétiseurs, « apaiseurs » de brulures… Parfois les résultats sont étonnants mais aussi il faut se méfier des charlatans et des personnes irresponsables qui font des dégâts irréversibles.
La fin de vie est au cœur des débats actuels. Aujourd’hui tout le monde ou presque accepte la loi « Léonéti », le refus de l’acharnement Thérapeutique, les directives anticipées, la décision collective (médecin référent, équipe soignante, famille, ami de confiance). La loi de février 2016 a introduit la sédation profonde et continue qui n’est pas l’EUTHANASIE pratiquée en Suisse et dans les pays du Benelux. Impossible de déboucher sur une solution consensuelle en 10 minutes de fin d’émission : une nouvelle loi ne résoudra pas tout mais il y a accord pour accompagner et lutter contre une souffrance qui déshumanise !

Docteur Patrice Calmels, Docteur J-P Delon, Bernard Lauriac, Emilie Martins, M.Montbressous

L’Heure du Carillon

  • Animé par : Didier, Bernard, Emilie, Michel
  • Diffusion : Le deuxième samedi du mois de 10h à 11h, rediffusion le dimanche qui suit de 11h 12h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *