Le Connaisseur (Taste) – Roald Dahl

Bonjour,

voici la première partie d’une nouvelle à chute. Eh oui, encore une nouvelle à chute…mais que voulez-vous, une fois qu’on y prend goût il devient difficile de s’en passer. Et ce d’autant plus qu’elles sont un matériau idéal pour instaurer une atmosphère de suspense… J’ai de nouveau puisé dans l’oeuvre musicale de Bernard Hermann afin de la rendre palpable : Cape fear (Les nerfs à vif), Outer Space, Citizen Kane. 

Dahl excelle dans l’art de saisir l’élément qui, au coeur des situations ordinaires et anodines, est susceptible de les faire insidieusement basculer dans une dimension au moins « frissonnante »… Dans « Le Connaisseur », c’est, au cours d’une banale soirée mondaine, sous les traits d’un simple pari – et de la fascination du vertige qui s’y tient en embuscade – que s’immisce  le facteur de perturbation…

Au fond, il suffit de peu de choses pour se retrouver sur le fil du rasoir et assister à l’irréversible déliquescence de notre quiète et rassurante quotidienneté. De nombreuses nouvelles de Roald Dahl ont l’effet de piqûres de rappel : notre vie n’est que de se bâtir, en une lutte jamais gagnée, dans la proximité du non-familier. Aucune raison de désespérer : cela peut donner lieu à de savoureux récits et ainsi…nous apprendre à RIRE!

Bonne écoute!

Olivier

P.S L’image est extraite de Tales of the Unexpected, une série britannique des années 70-80 qui a adapté pour le petit écran bon nombre de nouvelles de Roald Dahl. Elles sont disponibles sur Youtube mais en anglais seulement.

Ferme les yeux

  • Animé par : Olivier
  • Diffusion : le jeudi à 23h et rediffusion le vendredi à 12h35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *