Les commencements: le cosmos, Dieu et la science

D’où viennent l’univers, la vie, l’homme ? Le grand énigme des origines interroge l’être humain de toutes les civilisations depuis la nuit des temps. Un commencement est-il insaisissable ? Le fond des choses nous échappe et nous appelle. Prendre de la hauteur, s’émerveiller dans une actualité marquée par la barbarie, nous ouvre sur Noël.

L’Univers à un âge et une histoire que les scientifiques s’efforcent de reconstruire. Le Big Bang il y a 15 milliards d’années et l’eau berceau de la vie font consensus. Le hasard et la nécessité dans la dynamique de la matière-énergie ou un Dieu créateur lié à la Révélation à partir des textes sacrés s’opposent ! Le mystère ne sera totalement résolu peut-être qu’à la fin de notre histoire. Pourquoi ce caractère exceptionnel du cerveau humain ? Y-a-t-il un gène de la violence ? Les archéologues pensent que non en opposant la non-violence des chasseurs du paléolithique aux violences des conflits guerriers du néolithique pour la terre ou le leadership. Cela nous ouvre sur Caïn et Abel, sur la naissance du monothéisme et sur un Dieu incarné à l’origine de l’ère chrétienne.

Jésus est né accompagné d’un refus d’hospitalité : «Il n’y avait plus de place pour eux dans l’auberge »( Luc 2,7) .La crêche, la mangeoire, l’âne et le bœuf, la modestie de Joseph et de Marie nous rappellent un Dieu pauvre et une loi du cœur non écrite, un devoir fondamental d’accueil pour les migrants exilés. Bien sûr Noël c’est la fête, les cadeaux, le bon repas en famille et tous les symboles : le sapin, les lumières de la ville et des enseignes commerciales, la buche, l’étoile accompagnée par les bergers, les mages et les anges musiciens…Au delà des réjouissances et de la trêve des confiseurs on oublie le sens de la Bonne Nouvelle : la fraternité, la visite des personnes seules oubliées, une invitation à nous incarner davantage c’est-à-dire une nouvelle naissance, un nouveau départ…La foi est une succession de commencements. Interrogeons-nous sur les commencements décisifs de notre existence !

Didier Granjou, Bernard Lauriac, Michel Montbressous

L’Heure du Carillon

  • Animé par : Didier, Bernard, Emilie, Michel
  • Diffusion : Le deuxième samedi du mois de 10h à 11h, rediffusion le dimanche qui suit de 11h 12h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *