Les jeunes, l’école et la religion

Enseigner les faits religieux à l’Ecole publique reste un sujet sensible et problématique encore aujourd’hui. Nous sommes à la jonction d’une Histoire scolaire qui a eu ses blessures et d’une actualité marquée par les attentats islamiques. Comment parler de religion de façon objective en respectant la liberté de conscience des élèves et de leur famille dans le cadre des missions de l’Ecole ?

Grâce aux rapports Joutard / Debray/ Nouailhat, aux colloques, symposions, aux universités d’été, les débats se sont apaisés et le rapprochement entre Enseignement Public et Enseignement Privé est une réalité. On est passé d’une laïcité d’abstention/séparation à une « laïcité d’intelligence » car on est dans une société sécularisée où l’emprise du religieux a décliné. Les clés d’intelligibilité des œuvres littéraires ou artistiques mais aussi des civilisation asiatiques ou africaines passent par l’enseignement des religions. Ce n’est plus une zone de conflit mais un outil d’intégration qui fortifie le citoyen au-delà des opinions. Tout repose sur la formation des enseignants car il n’est pas facile de passer d’un savoir savant à un savoir scolaire pédagogique adapté à l’âge des élèves.

Il y a des différences d’approche entre privé et public. Régis Debray recommande pour l’enseignement public, la transversalité entre les disciplines ( Histoire, Français, Philosophie, enseignement artistique…) alors que le «caractère propre » des institutions privées permet d’ajouter des visées supplémentaires aux programmes identiques des deux enseignements. Le cours confessionnel de la religion catholique est optionnel. De toutes façons, on est passé d’une religion imposée à une religion proposée qui intègre le conflit des points de vue et l’affectivité des enfants. La nouvelle donne générationnelle intègre une laïcité de proximité à la fois stricte et tolérante.

Didier Granjou, Bernard Lauriac, Martine Malherbe, Emilie Martins, Michel Montbressous

L’Heure du Carillon

  • Animé par : Didier, Bernard, Emilie, Michel
  • Diffusion : Le deuxième samedi du mois de 10h à 11h, rediffusion le dimanche qui suit de 11h 12h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *