Manfred Mann chapter 3

MANFRED MANN CHAPTER THREEE. Ce groupe britannique expérimental de jazz rock est fondé en 69 par le claviériste sud africain Manfred Mann, accompagné de son partenaire de longue date le chanteur Mike Hugg. Ce tandem donnera naissance à deux disques incroyables, enregistrés en 69 puis en 70 sous le légendaire label Vertigo. Le virage abordé ici est aussi radical que surprenant, mais pourtant bien dans l’air du temps. La formation comportera seulement un saxophone, une basse et une batterie, mais le résultat donnera l’impression d’être confronté à une réel BIG Band. La voix rauque et acidulée du chanteur Mike Hugg apporte ce cachet sixties, sombre et menaçant. L’emploi de l’orgue est diabolique et obsédant. Les cuivres eux doublés à l’infini, explosent de toute part. Un grand disque pas indomptable mais réellement farouche.

Du velours dans les oreilles

Il y a 2 commentaires

  1. Anthony :

    Effectivement, un son bien sympa 😉

  2. jerem :

    tu as bon gout Anthony.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *