Migrants et migrations

Les problèmes des réfugiés : voilà le thème de « L’heure du Carillon » d’octobre. Maïté Lulek, Colette Bonald et sœur Thérèse de la Sainte Famille, fondatrice et animatrice de « La pastorale des migrants », participent à un réseau qui regroupe diverses associations et des bénévoles pour agir. Un rapide historique sur la France, permet d’évoquer les différentes vagues migratoires qui ont amené espagnols, portugais, magrhébins, émigrés d’Afrique noire…

Le collectif associe chrétiens et laïcs de la L.D.H où du Secours populaire. En effet la prière ne suffit pas ! L’exil dans la Bible est l’expérience fondatrice du peuple d’Israël et le christ aujourd’hui est l’Homme en détresse qui réclame un agir. « Où est ton frère ? » voila l’interrogation de solidarité qui pousse associations, mairies, pouvoirs publics…La peur de l’étranger est trop facilement récupérée sur le plan politique pour ne pas conjuguer toutes les forces. Des solutions sont possibles pour accueillir et intégrer, comme on l’a déjà fait pout les persécutés du franquisme ou du communisme, sans trier ceux qui fuient la guerre et ceux qui cherchent un travail et un toit pour leur famille. A l’exemple de l’Allemagne de Mme MERKEL, même si la liesse hospitalière a été suivie de volte-face, nous avons tous les moyens pour aider dans la longue durée, car on ne s’en sortira pas avec quelques sauvetages en mer méditerranée.

Ce défi d’être bousculés peut être une chance : débloquer une société en panne, pour construire un monde plus sobre, plus solidaire et plus ouvert.

Maïté, Colette et Thérèse de la Pastorale des migrants aves B.Lauriac et M.Montbressous

L’Heure du Carillon

  • Animé par : Didier, Bernard, Emilie, Michel
  • Diffusion : Le deuxième samedi du mois de 10h à 11h, rediffusion le dimanche qui suit de 11h 12h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *