Pink Floys – Animals

L’album « Animals » sorti en 77 du groupe britannique Pink Floyd. Cette œuvre a été composée de manière à surprendre l’auditeur mais également en réponse au mouvement punk pour qui le groupe apparaît comme avachi et prétentieux. Roger WATERS irascible et désespéré prendra progressivement les commandes du groupe qui proposera ici un opus agressif, froid et rugueux. Ce disque s’inspire du roman « la ferme des animaux » de Georges Orwell qui utilise des archétypes d’animaux pour décrire le cynisme et l’agressivité de la société et des hommes. Les porcs représentent ainsi la bourgeoisie qui baigne dans la luxure et l’oisiveté, les chiens représentent la classe intermédiaire qui recherche le profil en exercent le contrôle des masses avec agressivité et finalement les moutons de panurges qui suivent docilement comme aveuglés et impuissants. Cet album d’inspiration anti-totalitaire voir même marxiste où la maestria sans faille du guitariste David Gilmor prend une place prépondérante sur des morceaux sont bien plus longs que sur les précédents albums, dénonce clairement la politique libérale de la dame de fer. De tous les albums du groupe c’est sans doute celui ci qui s’est le mieux bonifié avec le temps et qui apparaît aujourd’hui pour ce qu’il est réellement : Une pure merveille du rock progressif.

Du velours dans les oreilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *