Que faire après le 11 janvier ?

Le grand élan national du dimanche 11 janvier, signe d’unité et de fraternité, doit être prolongé, mais pose deux questions redoutables : comment comprendre une telle violence, une telle dérive dans une république qui prône liberté d’expression et refus des discriminations ?, et comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?
. Le débat animé entre chrétiens, musulmans et laïcs a envisagé plusieurs directions :
-Prendre en compte prioritairement le chômage, les discriminations dont sont victimes les jeunes des banlieues. C’est un combat contre le Dieu argent qui étouffe les cris des victimes, trop reléguées par la crise.
-Revivifier le lien social, « le vivre ensemble », par des échanges qui peuvent aller ensuite vers un dialogue interreligieux.
-L’Ecole doit jouer un rôle fondamental pour enseigner la laïcité, l’Histoire des religions, et comprendre les adolescents en recherche d’idéal.
D.Granjou, B.Lauriac, M.Lulek, E.Martins, M.Montbressous, Benmoktar.Moustapha, M.Nimoune ,.P.Tournemire.

L’Heure du Carillon

  • Animé par : Didier, Bernard, Emilie, Michel
  • Diffusion : Le deuxième samedi du mois de 10h à 11h, rediffusion le dimanche qui suit de 11h 12h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *