SYLVIE GERMAIN

Jacques Griffault et les membres du cercle de lecture de Confluences se réunit autour de « Petites scènes capitales » de Sylvie GERMAIN.

« L’amour, ce mot ne finit pas de bégayer en elle, violent et incertain. Sa profondeur, sa vérité ne cessent de lui échapper, depuis l’enfance, depuis toujours, reculant chaque fois qu’elle croit l’approcher au plus près, au plus brûlant. L’amour, un mot hagard. »

 

http://www.confluences.org/

petites-scenes-capitales-1370523-616x0

Cercle de lecture de Confluences

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *