Communauté de Communes

Pierre COSTES, Maire de Villeneuve-en-Rouergue et Vice Président à la Communauté de Communes en charge de la Culture; Raymond BONESTEBE, Maire de Sainte-Croix et conseiller communautaire; Raymond REBELLAC, Maire de Najac et Vice Président en charge des déchets et de l’assainissement non collectif à la Communauté de Communes et Laurent TRANIER, Premier Adjoint à la Mairie de Villefranche et Vice Président à la Communauté de Communes, en charge du développement économique, participaient à l’émission mensuelle « L’Heure du Carillon » animée par Didier GRANJOU Curé de Villeneuve, Bernard Lauriac et Michel MONTBRESSOUS.

Les joutes verbales certes amicales, ont permis de mieux connaître les nombreux sujets qui sont à traiter par la Communauté de Communes qui compte 29 communes et près de 30 000 habitants : économie – emploi – tourisme – organisation de la nouvelle structure de cette communauté de communes – projets. L’Etat pousse au regroupement, les Elus des Communes rurales notamment, veulent garder leur autonomie afin de sauver l’activité et la vie des villages ainsi que des petites villes. Quelques réactions glanées par-ci par-là : Raymond BONESTEBE « le productivisme a tout crevé ! » – Raymond REBELLAC après vif exposé « mon optimisme est seulement raisonné » pour répondre à Laurent TRANIER qui se veut optimiste, notamment grâce à l’arrivée de la fibre optique bientôt dans notre région – Pierre COSTES qui « veut mettre l’Homme au centre des préoccupations », pousse la diatribe pour la défense de l’existence des communes lorsque le nombre d’habitants le permet et se veut aussi le défenseur des centres villes parce qu’il a été un pionner pour dire « non » à l’implantation excessive de commerces route de Montauban. Laurent TRANIER intervint sur ce sujet pour ajouter « le centre ville manque d’espaces, il n’est pas adapté aux réalités, aux besoins d’aujourd’hui ».

En conclusion il est constaté notamment que les plans locaux d’urbanisme sont trop règlementés (dixit R. Rebellac), que les relations humaines se sont détériorées, que les contacts chaleureux se raréfient. Il est dit cependant : « Le rural est vivant ! ».

L’Heure du Carillon

  • Animé par : Didier, Bernard, Emilie, Michel
  • Diffusion : Le deuxième samedi du mois de 10h à 11h, rediffusion le dimanche qui suit de 11h 12h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *