DOO WOP, ENTRE GOSPEL ET SWING

La notoriété du Golden Gate Quartet est tout à fait révélatrice de l’engouement suscité par une création musicale spécifiquement noire, celle des groupes vocaux harmonisés à quatre voix. Cette formule réduite des chorales de spirituals a étendu le répertoire bien au delà du domaine religieux, mais sans jamais abandonner l’habillage gospel et ses modalités expressives. En passant dans le domaine profane, ces quartets vocaux ont conquis le public des music halls et intégré les apports du jazz et du swing. Venus des chorales paroissiales, leurs chanteurs sont devenus au cours des années cinquante de véritables stars qui ont ouvert la voie à la soul music

LES SENS DU SWING

  • Animé par : Mister Lucky
  • Diffusion : Les 2èmes jeudis du mois à 20h ; rediffusion le dimanche suivant à 16h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *