I’m the Man

A l’écoute du disque I’m the Man, on se dit deux choses importantes. D’abord, que Joe JACKSON était alors bien décidé à reproduire joyeusement l’effet Look Sharp ! de son premier album de 1979 avec ses fidèles musiciens. La deuxième, c’est : il est vraiment fort ce type…
C’est vrai quoi, ce multi-instrumentiste asthmatique avait plus d’un tour dans son sac pour nous ressortir la formule rock de son premier album, de préférence punk mais toujours diversifié. C’est le prolongement du premier album à plus d’un titre : même base, mêmes musiciens, même réussite. On ne les mentionnera d’ailleurs jamais assez ces musiciens, Joe bien sûr, puis le batteur tranchant David Houghton, le survolté Gary Sanford à la guitare et le tueur Graham Maby à la basse qui n’a pas son pareil pour plomber les morceaux d’une lourdeur savante, mais très musicale.
Les chansons ensuite, se révèlent en dépit d’un habillage presque similaire, toutes efficaces, pour ne pas dire passionnantes. Le trio d’accompagnateurs nous terrasse partout, même sur les chansons calmes, et c’est Joe qui va venir rajouter un peu de créativité avec des instruments comme le piano, l’harmonica ou le mélodica, tous inédits en général dans ce punk dont l’influence domine ici. Bref, tout fonctionne.
Entre inspiration, fraîcheur et richesse, ce deuxième album vaut bien la même attention que son prédécesseur. Découvrez donc de ce disque vinyle I’m the man, sortit seulement quelques mois après le premier album.

Du velours dans les oreilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *