Intérieur Cul – Le mâle à la racine

“C’est parfois poétique, souvent ambigu, ce qui se cache dans ton cul.
Je te fouille, je m’engloutis, là, dedans où j’ai tant voulu aller, voir là, sentir là, empoigner là, la réponse au mystère, et ton cul révolté me broie me brûle.”

Tympan cul-cul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *