Le lama et le charpentier

Une histoire jubilatoire venu de Mongolie où l’on voit un lama jaloux d’un charpentier ourdir un complot tordu et valider de manière cuisante l’adage : « tel est pris qui croyait prendre. »

En intro, quelques considérations toutes nippones sur l ‘âme secrète des sabres de samouraï en rapport avec celle de leur forgeron…

Musiques : Satori (Terry Scott, shakubachi) et extraits de Zazal du groupe mongol Eshiglen.

Conte à rebours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *