Les inondations de 1930 dans le Tarn et Garonne

Les inondations des 2 et 3 mars 1930 sont profondément inscrites dans la mémoire des habitants du Tarn-et-Garonne, département le plus touché de France, avec 58 communes sinistrées, 192 victimes, 2 413 immeubles détruits et plusieurs milliers de sans-abri. Des maisons provisoires démontables ont été mises à la disposition des sinistrés avant la reconstruction définitive des logements et des dons ont afflué de partout. Les nouveaux matériaux et styles variés de la reconstruction marquent encore aujourd’hui le paysage du Pays Midi-Quercy (Art Déco, moderniste, régionaliste, néo-basque, néo-rural, etc.). Les nouvelles maisons affichent des matériaux durs « résistants » tels que la pierre, la brique creuse industrielle, le parpaing de béton ou le béton banché. La brique de terre crue utilisée en majorité dans les constructions anciennes de la plaine, est rejetée car elle n’a pas su résister aux trop longs jours de submersion. La crue de 1930 a sonné le glas des constructions traditionnelles en terre crue.

PMQ : Les capsules du patrimoine

  • Animé par : Le service inventaire du Pays Midi Quercy
  • Diffusion : Tous les derniers lundis du mois à 12h30, rediffusion le soir même à 21h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *