Nino Ferrer

Je vous propose Nino Ferrer ce chanteur connu et populaire, mais peut-être pas pour les bonnes raisons. Effectivement, dans l’inconscient collectif, Nino Ferrer, c’est quoi?  Mirza, les cornichons, le telefon et à la limite, le sud. Et pourtant, on oublie trop facilement que non content d’être un fantastique chanteur soul et un musicien accompli, il est un des meilleurs rockers français. Allez, hop, direction 1979, année de sortie de l’album qui nous intéresse, Blanat. Enregistré dans le lot au château de Blanat en 1976, avec le matériel de Gunther Loof puis mixé à la Taillade en 1977/78.Ce disque au départ devait être enregistré avec des musiciens américains de Gilbert Montagné. Le temps passait et Nino ne sentait rien venir, le feeling n’y était pas. Gilbert lui de son côté avançait et enregistrait son album.Nino craqua et appela les musiciens de “Leggs” : Ron, Brian et Keith et là ce fut le pied, ils enregistrèrent les bases à une vitesse extraordinaire, “L’arbre noir” est sorti d’un coup d’un seul. Tous les morceaux sont en anglais, à l’exception de « l’arbre Noir » écrit par Nino dans les années 50. Ce disque est magnifique. Il peut être considéré comme « une suite de diamants bruts ».

Du velours dans les oreilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *