OSIBISA

Au beau milieu du glam-rock et face au développement exponentiel du rock progressif se dresse “Osibisa, dont l’album éponyme, sorti en 1971, est une véritable bouffée de fraîcheur dans le paysage de la musique anglaise d’alors. Exit le rock et le blues typiques du Swinging London; ce groupe, constitué d’Africains et de Caribéens installés en Angleterre, a décidé qu’il était grand temps d’insuffler au rock une bonne dose de highlife et de calypso. Le résultat est saisissant : dès le début du disque, on sait que l’on aura droit à des rythmes énergiques et des grooves enlevantes, et l’album tient cette promesse à merveille, conservant juste assez d’éléments rock pour capter et garder l’attention des néophytes les plus sceptiques. Les cuivres apportent un élément jazz manifeste et la basse, superbement enregistrée est aussi grasse qu’on puisse le souhaiter. Ce disque n’a rien d’un ovni pour son époque, il a juste le mérite d’avoir proposé une fusion jusqu’alors inédite dans l’univers rock sans jamais renier ou aseptiser ses origines. Pour ceux qui recherchent une porte d’entrée accessible aux musiques du monde, c’est une alternative aussi groovy qu’alléchante qui permet de déplacer nos repères sans jamais nous perdre totalement. Un pur bonbon!

Du velours dans les oreilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *