“Quercy noir” : le polar Lotois de Bernard COAT

“Balzac ne sut que dire. Marie était sans doute en plein délire. Mais comment Balzac pouvait-il la convaincre de quelque chose dont lui-même n’était pas certain ?

— Il m’appelle tout le temps, dit encore Marie. Il appelle, je l’entends respirer et il raccroche. Je sais que c’est lui. Il est vivant. Il n’en a pas fini avec moi.

— Ce ne sont sans doute que des appels téléphoniques obscènes ou des farces, dit-il en feignant le calme. Mais je peux demander au Bureau de vérifier. Je peux leur dire d’envoyer une voiture de surveillance, si tu as peur. Ils traceront les appels.

— Non ! dit vivement Marie. Non !

Balzac lui adressa un regard stupéfait.

— Pourquoi pas ? demanda-t-il.

— Je ne veux pas le mettre en appétit, dit Marie dans un murmure maladif.

Son état n’avait fait qu’empirer. Il comprit qu’il ne pouvait pas rester une minute de plus dans cette maison étouffante.

— Je dois y aller, dit-il. Je suis désolé. Charlotte m’attend.

Marie saisit brusquement le poignet de Balzac avec une force surprenante, en enfonçant ses ongles dans sa peau. Elle le fixa avec des yeux d’un bleu glacé, si intenses qu’ils terrifièrent Balzac.

— Prends l’affaire, dit Marie d’un ton pressant. Trouve ce dingue ! Tue-le pour moi !”

Un serial killer dans le Lot?

QUERCY NOIR est le nouveau roman de Bernard COAT. Il se déroule entre Cahors et Castelnau-Montratier.

 

Il est notre invité dans le MAG46

Le Mag 46

  • Animé par : Yanick Thirard
  • Diffusion : Du lundi au vendredi à 12h et 17h
  • Site Web : https://cfmradio.fr

Il y a un commentaire

  1. 2020/06/16
    Quercy Noir
    Bernard Coat situe son roman dans le département du Lot.
    Son héros Bernard Balzac, artiste peintre, a choisi cette région, aux magnifiques paysages, réputée être une des plus sûrs de France, afin de peindre dans la sérénité. C’est pourtant là que sévit un serial triller.
    Son ami Arnaud, de la police criminelle, sollicite son aide.
    Les investigations contribueront à la mise en place de ce roman psychologique, original, bien construit, plein de rebondissements. Il révèlera les conséquences sur les enfants, de l’agissement irresponsable d’adultes.
    “L’expression torturée sur le visage de l’enfant ….. Il avait été incapable d’esquisser un sourire forcé.Son visage était torturé par le dégoût et la haine de lui-même. La photo avait capturé le moment où quelque chose s’était brisé en lui – quelque chose qui n’avait jamais pu être réparé.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *