“Thank christ for the bomb” de The Groundhogs

Je vous propose de découvrir le groupe britannique The Groundhogs et plus particulièrement leur troisième album “Thank christ for the bomb”. ce groupe se forme en 1963 autour du guitariste et chanteur Tony Mc Phee. Ce dernier a d’ailleurs écrit toutes les chansons de ce troisième album sortit en 1970 sur la label Liberty Records. . Les Groundhogs comme beaucoup de leurs confrères d’outre-manche, s’ancrent dans cette tradition blues à laquelle s’ajoutera progressivement une violence et une noirceur rock. “Thank Christ for the Bomb”, malgré ses parures hippies et son déni des ténèbres nous balance d’entrée un son à la guitare cinglante. C’est une ode à la guitare, un monument à la gloire de Tony McPhee. Le chanteur-guitariste parvient à faire sourdre une tension, une nervosité, décuplée lors de ses soli électrifiés possédés par le malin. Le mec est une usine à riff , calibre distortion & wahwah , ce qui rattrape un chant parfois un peu juste. Et puis comme beaucoup de chanteur-guitariste, il lui arrive de chanter en chœur avec ses riffs. Nous voilà en présence d’un grand disque de heavy blues.

Du velours dans les oreilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *