« Twelve dreams of Dr Sardonicus » SPIRIT

En 1970 la critique ne pardonnerait pas au groupe californien « SPIRIT » son ambition démesurée. Pourtant elle avait adoré les trois premiers albums. Mais « Twelve dreams of Dr Sardonicus » semblait définitivement trop compliqué, comme si sa sophistication naturellement pleine d’allant était restée lettre morte. Cette famille de musiciens jouait ensemble avec une séduisante décontraction, au service de divagations musicales hybrides incluant des éléments de jazz et de musique progressive. Sous les arrangements de Marty Paich leur liberté trouvera enfin un exutoire à sa dimension et il en restituera l’effluve dans cette œuvre pleine d’excès, où cuivres et cordes font bon ménage

Du velours dans les oreilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *