Van Der Graaf Generator – Pawn Hearts

Un album sans concession, d’une beauté effrayante ! Déluge de sons apocalyptiques, breaks impressionnants, rythmiques perçantes. Ca part dans tous les sens, visitant les contrées les plus reculées du rock progressif, du jazz-rock, voire même du classique. Comme émergées des catacombes de la raison la voix de Peter Hamil se fait hypnotique ou agressive à souhait ! Aux commandes de ses orgues et autres melotrons, Hugh Banton nous offre des envolées tantôt planantes, tantôt aliénantes. On se croit en sécurité, bercé par une ballade néo-progressive, quand une avalanche hystérique vous percute de plein fouet. Dave Jackson déchaîne ses saxos tandis que Guy Evans, derrière sa batterie, achève de vous broyer les neurones. « Pawn Hearts » sorti en 1971 est le chef d’œuvre universel de Van Der Graaf Generator. Et si vous n’etes toujours pas convaincu, calez-vous un casque sur les oreilles et écoutez en boucle ce disque vinyle. Un conseil amical, à la 4ème écoute composez le 17 et commandez une ambulance.

Du velours dans les oreilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *